Habitat et humanisme Montpellier est le mouton noir de sa fédération.

13 novembre 2017

Les tribulations d'une famille à Montpellier.

LES TRIBULATIONS D'UNE FAMILLE A MONTPELLIER.

 __________________________________

CE BLOG N’EST PAS TOUT PUBLIC.

CE BLOG EST POUR MES AVOCATS,

 

ILS DOIVENT M’AIDER A FORMULER DES PLAINTES EN JUSTICE.

 

barre27

Je commence par la lettre que j'ai remis à Monsieur MACRON

ce 11 novembre 2017 à la cérémonie sous l'Arc de Triomphe.

 

 

( Uniquement dans ce blog, des liens vers des douments sont ajoutés dans les textes sous la forme: Doc ...).

 

                                               Monsieur Emmanuel MACRON

                                               Président des Français et

                                               Premier Magistrat.

 

           

            Monsieur la Président,

            Je suis un pugnace retraité. Voici plus de dix ans que je livre seul un combat ruineux contre une organisation aux pratiques mafieuses mais pourtant reconnue d’utilité publique. Je nomme et j’accuse Habitat et Humanisme Montpellier (H&H). Cette organisation œuvre dans le foncier et dans le social et dans bien autres choses. H&H est puissante, elle est protégée par son renom, par ses sympathisants (exemple le bureau du préfet de police, le Conseil Général) par ceux qui ont des intérêts chez H&H. Le Secours Catholique est membre du conseil d’administration d’H&H. H&H fait usage de faux en écriture sans crainte.(Doc 4)(Doc 6)

            Dans cette affaire, j’accuse le bureau de Monsieur Claude BALAND puis le bureau de Monsieur Pierre BOUSQUET DE FLORIAN, de sympathie ou de collusion avec H&H. J’ais des preuves écrites, je peux prouver qu’H&H fait usage de faux dans un dossier pénal puis dans un dossier social. H&H veut la disparition d’une famille.

            Je viens solliciter l’implication de Monsieur MACRON dans cette affaire pour qu’enfin Justice soit faite. H&H est une pieuvre puissante, riche et influente. Je ne peux lutter seul contre cet empire. Toutes les plaintes déposées contre H&H disparaissent à Montpellier. L’enjeu est la sauvegarde d’une femme lourdement invalide, qui vit de l’AAH (Doc 1), qui élève isolément ses trois enfants. Ces enfants sont mes filleuls, je crains pour leur avenir. Depuis 2013 des dizaines de hauts et très hauts notables de l’Etat ont écrit pour demander une urgente intervention auprès dans cette famille (Doc 2). Mais rien ne se passe. Cette famille survit avec l’argent de ma retraite. Fin mars 2018 le propriétaire reprend le logement que j’ai cautionné pour la famille.(Doc 3: exemples de lettre que j'écris)

            En août 2017 votre cabinet présidentiel est intervenu auprès du préfet actuel à Montpellier. La réponse du bureau ‘’au nom du préfet’’ est un refus de porter secours. Le cabinet du préfet fait référence au rejet d’un DALO. Ce DALO est une forfaiture de plus d’H&H. Les travailleurs sociaux à Montpellier travaillent tous pour H&H, ils ont monté un dossier sciemment erroné pour que le DALO soit rejeté. Noël 2013, le bureau du préfet à réquisitionné un F4 que la ville venait d’attribuer à la famille (Cette réquisition est ignoble).

            Cette affaire qui dure depuis 2005 ne peut se résumer en une page. Je vous remercie de votre écoute. Sachez que les Anciens Combattants connaissent cette affaire et ils sont très inquiets pour moi.

            Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

 

vlcsnap-2017-11-12-22h40m20s237

M. MACRON DEMANDE AU GENERAL DE PRENDRE LA LETTRE.

barre27

 

Ce qui suit est pour mes avocats.

 

 

LES TRIBULATIONS D’UNE INVALIDE ET SES TROIS ENFANTS.

 

            Je souhaite qu’un avocat de mon assurance juridique m’aide à formuler des plaintes contre Habitat et Humanisme Montpellier (H&H), contre le bureau du préfet de police de Montpellier, contre une étude d’huissier et contre d'autres… et trouver une solution pour que ces procès soient déportés à Paris. Je n’ai aucune confiance envers un tribunal dont le mode de fonctionnement permet au malfrat de faire usage de faux en écriture. L'huissier auquel le tribunal fait confiance, privent les victimes de leur droit de se défendre comme du droit de faire appel. L’huissier qu’utilise le tribunal est à la solde du malfrat et ne délivre pas les assignations. Je doute que le juge ignorait cette pratique. Le bureau du préfet entérine l'action du malfrat en interceptant tous les courriers destinés au préfet. 

 

barre27

 

 

Ce qui suit se trouve condensé dans ma première lettre au Président Fédéral d’Habitat et Humanisme.

La réponse de ce dernier, je la retrouve dans les paroles que j’arrive parfois à entendre de la bouche des agents du bureau du préfet de l’Hérault. (Doc 5)

 

 

            Madame Françoise KIHLI est une mère isolée, lourdement invalide et qui élève trois enfants mineurs en 2005. La famille KIHLI habite Montpellier. Je suis le parrain de tous les sacrements des trois enfants et je les aide depuis Paris. Mon aide est une très lourde charge depuis que leur père les a abandonnés. Je voulais que ces enfants fassent de grandes études. Mais Habitat et Humanisme Montpellier (H&H) a tout fait pour que disparaisse la famille, et cela avec l’aide du bureau du préfet de police et le concours des travailleurs sociaux à la solde d’H&H. Il n’y a plus de sécurité lorsque la police collabore avec le malfrat.

 

            En 2005, la petite famille doit quitter rapidement un logement insalubre et dangereux. Depuis Paris j’ai démarché par téléphone mobile un grand nombre de logements à 500€+C auprès des propriétaires (cette démarche m’a coûté une fortune). Ainsi, mon salaire me permettrait de prendre en charge tous les besoins de la famille KIHLI. J’ai retenu trois logements de 75m² dans Montpellier. L’un d’eux est sans charge, les propriétaires sont âgés, ils ont juste besoin de quelques services et une présence sécuritaire près d’eux.

 

            Par ce qu’il m’était impossible de quitter Paris pour visiter et signer le bail, j’ai contacté le Secours Catholique de Montpellier pour trouver une solution en précisant que je descendrai ultérieurement reprendre le bail à mon nom. Monsieur S. du Secours Catholique dit qu’Habitat et Humanisme (H&H) est tout à fait habilité pour signer un bail puis de sous-louer le logement à la famille. .M. S précise qu’H&H pait le déménagement et la caution puis trouvera un logement social pour reloger la famille. Je remerciai le ciel pour ces aides inespérées et surtout le relogement dans un logement social. 

 

            Monsieur S. me mit en relation avec son ‘’très grand ami’’ Paul COTTALORDA (M. C.) qui est le comptable d’H&H. Je découvre très vite et à mon détriment que ce M. COTALORDA est un escroc sans parole.  https://www.facebook.com/search/top/?q=photos%20de%20paul%20cottalorda. M. C. me dit qu’il ira visiter et signer le bail à ma place. Les propriétaires sont tout à fait favorables à l’idée qu’H&H signe pour moi. Malgré la parole donnée, M. C. ne se présentera à aucune des trois visites attendues, il restera injoignable et ne daigne donner aucune explication et ne s’excuse pas non plus. M. S. du Secours Catholique dit que son ami a bien le droit d’avoir des empêchements. J’ai immédiatement compris qu’une entourloupe est en cours.

 

            M. C le comptable d’H&H m’annonce qu’il a un ami gérant d’une agence immobilière. Celui-ci a des propositions pour nous. Il est évident que M. S. du Secours Catholique et M. C. d’H&H nous ont piégés. Je suis dans l’obligation de choisir ce que nous propose l’agence. Plus tard le gérant de cette agence immobilière deviendra comptable chez H&H en remplacera M. C.

 

            Le premier logement proposé par M. C. est à l’étage d’un vieux bâtiment sans ascenseur, inaccessible donc pour la Mère lourdement invalide. Dans la grande pièce trônent sur une estrade un lit à baldaquin et une baignoire. La cuisine se compose d’un vieux réchaud à gaz en bouteille sur une table. M. C. incite les enfants à accepter ce ‘lupanar’ pour 800€+ charges. Les autres visites ne sont pas mieux. Finalement, les enfants ont acceptés un 75m² avec ascenseur et gaz de ville pour 600€+ 80€ de charges. Ces charges seront ajustées à 120€. Contrairement aux promesses, j’ai payé la caution de 1200€, le premier loyer et le déménagement. (C’est loin des 500€ sans charge que j’ai trouvé). Le logement est visiblement retapé à la diable, l’électricité et l’évacuation des eaux est particulièrement vétuste. Tout le bâtiment sera vidé de ses habitants et rénové en 2013. La caution ne nous sera pas rendue.

 

            Après trois ans d’occupation et un premier renouvellement du bail, je m’inquiétais de l’omerta sur la question du logement social. Les travailleurs sociaux d’H&H ne venaient uniquement que pour encaisser les loyers. Lorsqu’ils sont questionnés au sujet d’un éventuel logement social, ils répondent aux enfants qu’ils sont très bien là. Par ailleurs, malgré notre insistance, jamais H&H ne nous délivre la moindre quittance de loyer. Face à ces situations anormales, j’ai signifié à H&H que je ne complète plus le loyer de mes filleuls. Les travailleurs sociaux diront aux enfants qu’il vaudrait mieux pour eux de trouver un travail pour payer les loyers plutôt que de faire de grandes études. La famille était au pain sec, toutes les allocations servaient à compléter les loyers. 

 

            En août 2010, dans le plus grand secret, H&H obtiendra un jugement d’expulsion en usant de fausses déclarations. C’est en avril 2011 que la famille apprendra qu’elle est expulsée. En mai 2011 à la préfecture, Madame CROUZET constate que Mme KIHLI est invalide et signale donc à Monsieur le Préfet l’étrangeté du jugement, qu’il n’y a que l’avocat d’H&H dans les minutes du jugement. Le juge ne savait certainement pas que Mme KIHLI est invalide et sans revenu. Le greffe affirme que l’assignation ainsi que les minutes du jugement ont été confiée à un huissier avec mission de les remettre à Mme KIHLI. Cet huissier a privé Mme KIHLI de son droit d’être gratuitement défendu ainsi que de son droit de faire appel.

 

            Par tous les moyens j’ai cherché à contacter M. Claude BALAND le Préfet de Montpellier. Par trois fois, son bureau me répond que la force publique sera donnée à la demande de l’huissier d’H&H. Il est impossible de passer la censure du bureau pour atteindre le préfet, lui dire que son bureau collabore ou sympathise avec le malfrat pour finaliser une forfaiture. Il est donc impossible d’obtenir le maintien de la famille dans le logement. J’ai donc déménagé la famille dans l’urgence vers le seul logement que j’ai trouvé, une collocation pour étudiant. La mère squatte donc chez ses enfants et ne recevra pas l’allocation de logement.

 

            Pour Noël 2013, la ville attribue à la famille un F4 dans un bâtiment neuf en pleine ville. Mais, la veille du jour de la visite, le bureau du préfet a réquisitionné le F4 pour une autre famille. En toute logique la famille devra se voir  attribuer le prochain logement. Ce ne sera pas le cas. La famille est toujours dans la colocation que j’ai cautionnée pour elle. Fin avril 2018 le propriétaire reprendra le logement pour ses enfants.

 

            Juillet 2013, j’ai rencontré M. Claude BALAND à une cérémonie officielle parisienne. Il m’assure n’être au courant de rien. Il me fait parvenir une copie de la lettre qu’il a envoyé à M. Pierre BOUSQUET DE FLORIAN son successeur à la préfecture de Montpellier. Comme prévu, sa lettre ne passera pas la censure du bureau et ne parviendra pas à Monsieur BOUSQUET DE FLORIAN. Monsieur BALAND ne s’en inquiète absolument pas, il n’y a pas de suivi du courrier. Depuis 2011, un très grand nombre de hauts notables ont écrit au préfet de police de Montpellier pour lui demander d’intervenir auprès de Mme KIHLI qui est resté sans soin et voir pour un logement DALO. Mais rien ne bouge.

 

            Fin septembre 2017, suite aux courriers à la présidence de la République, je reçois une lettre signée ‘’pour préfet de l’Hérault’’. Il y est dit qu’en 2011, le DALO présenté par H&H pour Mme KIHLI a été refusé. Ce fameux DALO était un coup tordu de plus d’H&H. En effet, H&H me promettait de finaliser le dossier si je payai tous les retards de loyers. Or, ce DALO ne concernait que Mme KIHLI seule, sans ses enfants. Mme KIHLI est pratiquement aveugle et ne saurait vivre sans ses enfants. Les travailleurs sociaux d’H&H ont fait de fausses déclarations pour obtenir un refus du recours. Ce sera la seconde fois qu’H&H use de fausses déclarations. La commission de recours ne savait pas que Mme KIHLI est sans revenu, qu’elle vit de l’AAH, son invalidité est reconnu à +80% par la COTOREP.

 

            J’ai porté plainte contre H&H pour usage de faux en écritures, tromperie avec ascendance, et autres fourberies, mais les plaintes sont parties vers le procureur de l’Hérault et restent sans suite. Aujourd’hui, j’ai besoin d’aide pour reformuler de nouvelles plaintes et trouver une solution pour que la chose soit jugée à Paris. Je n’ai aucune confiance envers la police et le tribunal de Montpellier. Ce tribunal fait le jeu du malfrat. Ce tribunal confit l’acheminement des documents importants à des huissiers à la solde des malfrats. L’étude d’huissier NEKADI a pourtant été condamnée deux fois par ce tribunal pour association de malfaiteurs. Je ne comprends pas la justice montpelliéraine. Je pense qu’il faut porter plainte contre ce tribunal, j’ai l’intime conviction que le juge connaît les manigances d’H&H.

 

            Habitat et Humanisme est une fédération plus riche, plus influente et plus puissante que l’Etat. Je pense qu’elle n’a jamais été contrôlée, laissant ainsi une certaine mafia s’y installer. H&H est protégé son renom. Personne n’a encore voulu prendre au sérieux mes accusations. Beaucoup de hauts fonctionnaires y ont placé des intérêts et protègent donc cette fédération qui œuvre dans le foncier comme dans le social et l’humanitaire. Par ce qu’H&H Montpellier est devenu délinquant, toute la fédération subira les conséquences.

 

 

 

Posté par livre42 à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 novembre 2017

doc 1, la carte d'invalidité de la mère des trois enfants

doc 1, la carte d'invalidité de la mère des trois enfants.

 

La photo est tronquée pour préserver autant que possible l’image de la personne.

 

img672

 

 

______________________________________________________

 

Posté par livre42 à 20:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2017

Doc 2, les interventions au près du préfet de Montpellier

barre27

 

UN ECHANTILLONNAGE

D'INTERVENTIONS BIEN INUTILES DES ELUS

________________________

Inutiles par ce qu’aucun ne se soucie du suivi

à savoir si leur lettre arrive au bon destinataire

et qu’il y a une suite active.

 

Ces interventions sont justes pour me faire plaisir ou pour me donner de faux espoirs.

Je pense qu'on se moque du peuple

ou qu'on ne veut pas déplaire à H&H.

Je sais bien que le bureau du préfet est sympathisant d’H&H et veut la disparition de la famille.

Le bureau du préfet fait tout son possible pour ne pas secourir la famille.

Ce bureau attend que je sois à court de moyen.

.

 

 

L es interventions des Elus auprès du préfet de Montpellier 

sont pour lui dire que l’expulsion n’est pas régulièrement obtenue

Et surtout pour demander une intervention urgente auprès de la famille

qui vit sous le seuil de pauvreté et ont besoin de toutes les aides.

 

A cause de l'incurie de nos responsables,

je dois continuer à aider mes filleuls jusqu'à ma ruine ou ma mort.

Aucun des trois enfants n'a de travail ni ne peut bénéficier du rsa.

 

Le maintient de la famille dans le logement sous-loué par H&H a été empêché par le bureau du préfet. Le bureau du préfet assurait que la participation de la force publique sera donné si l’huissier d’H&H en fait la demande.

On savait que l’immeuble est en rénovation pour sa mise aux normes. Il fallait vider l’immeuble de ses habitants. H&H a trouvé là la solution pour chasser la famille et ne pas avoir à la reloger. 

 

Il faut noter que dés l’instant où j’ai compris qu’H&H ne cherche pas du tout à reloger la famille dans un logement social comme il est prévu dans la charte d’H&H, j’ai commencé à leur écrire pour réclamer un logement social.

Tant que je paye les loyers depuis Paris, il n’y a aucune raison pour qu’H&H reloge la famille dans un HLM.

------------------------------------------------------------

Avant de vous présenter certaines lettres de Elus,

Voici les rares réponses aux multiples lettres d'Elus,

toutes sont au nom du préfet.

 

Il n'est donc pas possible de passer la censure du bureau.

Le préfet ne sera jamais prévenu de rien.

A quoi peut bien servir un préfet lorsque son bureau prend toutes les responsabilités.

 

Où est la sécurité lorsque le bureau du préfet sympathise avec le malfrat.

 

img689

 

img690

img691

 

 

888888888888888888888888888888888888888888888888888

 

 

img692

Monsieur Claude BALAND pensait peut être avoir de l'autorité sur son ex-bureau. 

Son aide est resté sans effet.

img693

 

 

barre27

 

VOICI TOUTES LES INTERVENTIONS INUTILES.

AUCUNE N'EST PARVENU AU PREFET.

 

Les demandes de secours des Elus sont restées vaines.

Le bureau du préfet veut la disparition de la famille

conformément à la volonté d’H&H de punir ccelui qui lui résiste.

 

img718

img719

img704

 

 

img711

 

 

DES CONSEILS, C’EST TOUT CE QUE LA PRESIDENCE DE NOTRE REPUBLIQUE SAIT FAIRE.

LE PRESIDENT SARKOZY TOUT COMME HOLLANDE SONT COMPLETEMENT INUTILES POUR LE PEUPLE.

JE VERRAI CE QUE MONSIEUR MACRON SERA CAPABLE DE FAIRE FACE A LA RACAILLE, JE PARLE D’H&H ET LE BUREAU DU PREFET DE MONTPELLIER.

J’ai déposé plusieurs plaintes en pénal au Grand Tribunal de Paris en mars 2015. Toutes les plaintes sont parties vers M. le Procureur de Montpellier et sont certainement classées sans suite. Je n’ai plus aucune nouvelle de ces plaintes.

--------------------------------------------------------------

 

 

img712

 

 

img720

img721

 

img722

img723

 

 barre27

Posté par livre42 à 02:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Doc 3, quelques lettres que j'écris

barre27

 

 

Quelques exemples de lettres écrites pour alerter les pouvoirs publics sur les difficultés de la famille tout en soulignant ce que coûte l’aide soutenue que j’apporte à la mes trois filleuls et leur mère.

Tous mes écrits réclament à peu près la même chose,

principalement un secours médical

et l'accusation que je porte contre Habitat et Humanisme.

 

Nous sommes à un mois de Noël 2017,

mes filleuls sont trop jeunes pour avoir droit au rsa.

Ils vivent de la retraite de leur Mère, une reconversion de l'AAH.

 

La mère squatte dans la colocation pour étudiant que j'ai trouvé dans l'urgence pour les reloger après l'expulsion. En mars 2018 le propriétaire reprend son logement. Je n'ai plus la possibilité de cautionner pour un autre logement.

 

 

Charlotte, l’ainée des trois enfants à obtenu son master 2 en droit social, droit de la famille. Elle à eu deux CDD d'agent contractuel au service des mutuelles et sécurité sociale de la section de l'Hérault. On lui reproche d’être trop diplômée, elle sera remplacée par des jeunes en CDI, ces jeunes étaient en formations pendant que Charlotte y travaillait encore. 

J'ai écris à la Ministre. L'intervention de la Ministre est restée sans suite.  Voir sa lettre ci dessous:

 

img684

 

On s'étonne que depuis 2011 je claironne à tous vents que la famille de mes filleuls est en danger de perdition et pourtant, cette famille est encore vivante. Cette famille vit avec mes aides, avec l'argent de ma retraite d'ouvrier. Connaissez-vous une seule personne qui se prive de tout pour soutenir une famille qui n'est pas la sienne pendant tant d'années et qui s'engage à continuer jusqu'à ce que la Justice lui vienne enfin en aide. 

 ---------------------------------------------------------

 

img679

 

------------------------------------------------------------------- 

img673

--------------------------------------------------------

 

img681

 --------------------------------------------------------------

img680

 

-------------------------------------------------

 

img678

 

 

---------------------------------------------------

 

img683

 

barre27

 

Posté par livre42 à 21:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2017

Doc 4, usage de faux

 

barre27

Usage de faux dans deux affaires.

 

Les travailleurs sociaux d’Habitat et Humanisme (H&H) font usage de fausses déclarations au détriment de la famille de mes filleuls.

Dans les minutes du jugement d’expulsion, il n’y a que l’avocat d’H&H. Le juge ne devait pas savoir que la mère des enfants est invalide et a droit à un avocat.

 

img685

 

-----------------------------------------------

 

Le DALO est une tromperie tendue pas H&H. H&H me promet de finaliser le dossier DALO si je paies tous les retards de loyers. Ce DALO ne concernait que la mère et pas sa famille.

La mère est invalide, sans revenu et en instance d'expulsion. Malgré ces conditions, le recours est refusé. Mme KIHLI n’a jamais vu le dossier. Les travailleurs sociaux au service d’H&H y ont fait de fausses déclarations.

 

img687

img688

barre27

 

 

Posté par livre42 à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Doc 5, première lettre au Pdt Féréral d'H&H et sa reponse.

barre27

MA PREMIERE LETTRE AU PRESIDENT FEDERAL D'H&H.

LA REPONSE DE CET HOMME EST CELLE ADMISE PAR LE BUREAU DU PREFET DE L'HERAULT.

 

 

img694

img695

---------------------------------------------------------------

img698

img696

-------------------------------------------------------------

img697

-----------------------------------------------------------------------

img700

img701

img702

img703

 

LA JUSTICE DIRA SI LE Pdt FEDERAL EST RESPONSABLE OU NON

DES ACTIONS DE CHACUNE DES ASSOCIATIONS DE LA FEDERATION.

----------------------------------------

 

img699

 88888888888888888888888888888888888888

img705

 

ALEA JACTA EST!

img706

img707

img708

img709

 

img710

 

barre27

 

Posté par livre42 à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2017

Doc 6 L'HUISSIER

barre27

L’HUISSIER qui devait remettre l’assignation pour le jour du procès d’expulsion de Mme KIHLI est l’étude NEKADI et PERACHE. Ce sont les huissiers qu’H&H, ils sont chargés par H&H pour la remise des mises à demeures et autres. Ils connaissent bien Mme KIHLI ou KHILI.

Ces huissiers n’ont pas remis ni l’injonction ni les minutes du procès. Cette manœuvre ne peut être que prémédité. H&H fait usage de fausses déclarations, notamment ne pas déclarer l’invalidité de Mme KIHLI. Ainsi, il ne fallait pas que Mme KIHLI se présente devant le juge ou son avocat.

En suite, il ne faut pas que le préfet puisse être prévenu.

Il fallait éviter le maintient de Mme KIHLI et sa famille dans le logement sous-loué par H&H à Mme KIHLI par ce que tout l’immeuble est en travaux de remises aux normes.  

 

 

img713

img714

 

Le greffe du tribunal a transmis une copie de l'extrait des minutes à ma demande pour Mme KIHLI.

C'est Mme CROUZET de l'Hotel de Police qui, en voyant Mme KIHLI, a constaté

et signalé l'irrégularité du procès. Mais, cela n'a pas été pris en compte par le bureau du préfet.

img715

 

C'est dans le bureau de Mme CROUZET que Mme KIHLI a appris qu'il y a eu un jugement d'expulsion.

Certain me dit que la famille m'aurait caché l'assignation.

C'est impossible, les enfants me tiennent au fait du moindre incident.

C'est moi qui réglait tous les problèmes avec les huissiers, depuis Paris. 

IL N'ETAIT PLUS POSSIBLE DE FAIRE APPEL DU JUGEMENT.

img716

 

barre27

Posté par livre42 à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]